vendredi 10 juin 2011

O comme Orientation


Je m'excuse d'avance auprès des grands sportifs qui chercheraient des informations sur ce sport, car oui, la course d'orientation, 
ou "CO" est un sport !!!
J'entends déjà rire ceux qui me connaissent quand je parle de sport mais si, si, la Nouvelle Calédonie m'a changée !!!

Départ à 6 heures un dimanche matin pour se rendre dans le sud à la CO (et oui quand on aime le sport le temps n'a plus d'importance !!!).

Arrivés au bon endroit en pleine brousse ( il y avait beaucoup de voitures garées on ne pouvait pas se tromper !!!), on chausse nos baskets chaussures de CO, on met la casquette, on remplit le sac à dos d'eau et on prend la boussole !


On fait la CO tous les deux en équipe (comme ça si on se perd, on pourra toujours discuter en attendant les secours !!!).

Le départ est donné.
On nous confie une carte et une puce électronique.
Le but est de retrouver des balises et de valider notre passage avec la puce électronique (mais là où en plus ça se complique c'est qu'il faut trouver les balises dans l'ordre indiqué sur la carte et non pas comme nous on en a envie !!!).

Et c'est parti ...

C'est amusant au début, on trouve les premières balises sans avoir besoin d'utiliser la boussole et pour une balise cachée,
on suit les gens !!!


Et puis le terrain devient plus difficile, plus sombre,
beaucoup moins accessible !

Il fait de plus en plus chaud, trop chaud !

On se retrouve un peu seuls au monde !

Et la boussole, elle ne nous sert plus à rien, on ne sait plus où on est !


Quand on met plus d'une heure à retrouver une balise, comme on est en équipe, alors oui, on parle, mais un peu fort et de façon animée !!!

Et je ne sais par quelle opération du saint esprit, nous avons réussi à retrouver et terminer le parcours !

Nous avons même couru, enfin surtout moi, la preuve en images :


Le gros repère pour ne pas se perdre était la ligne de tension,
mais ça, on ne l'a su qu'après !!!


De retour à la maison, il a fallu tout mettre à sécher et si on veut refaire des CO, il va falloir investir dans des chaussures d'orientation !!!


Comme nous sommes arrivés juste avant midi, pour nous remettre de nos émotions, nous avons pris l'apéro !!!

Un O spOrtif aux cOuleurs Orangées du sud pour ton true cOlOrs Nikita !

22 commentaires:

  1. Jolie "balade" sur le Caillou qui me ramène à mes dernières CO qui datent du lycée où en effet, on "discutait" fermement avec les copines pour la prise de décision du chemin...que de bons souvenirs........

    RépondreSupprimer
  2. OH Que c'est beau
    je repasse trop à faire bise

    RépondreSupprimer
  3. Un seul mOt : bravO !
    Parce que je sais combien ce genre d'épreuve peut-être difficile... Et puis bravo aussi pour ces magnifiques photos et pour la leçon : Observer...

    RépondreSupprimer
  4. Quel courage !
    Pas facile si j'ai bien compris ?
    rien qu'à voir les baskets, je frissonne ,
    non, c'est pas pour moi !!!
    Mais par contre, les paysages me laissent rêveuse: terre rouge, désertique,
    ne pas oublier l'EAU !!!

    RépondreSupprimer
  5. Ton billet me fait flipper ! Je n'ai aucun sens de l'orientation et à moi seule, je ferai paniquer un régiment délite des Marines... Rien qu'à voir les paysages qui me sont si peu familiers et l'état de vos pompes, je ne regrette pas de ne pas vous avoir accompagnés !!!!!!!!
    Bravo quand même pour ce challenge. A quand le prochain ?

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    Merci de nous faire découvrir ces magnifiques paysages.
    Pour ma part,en service commandé, j'ai fait, très souvent, ce genre de raid
    Bravo les civils !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Ton récit de cette CO m'a bien amusée !!!
    Ca reste un bon souvenir finalement ??
    A quand la prochaine ??

    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Oh comme j’ai ris ! cela à l’air épuisant ! Je n’ai plus de souffle… Je te félicite et les tiens !

    RépondreSupprimer
  9. Un peu que c'est du sport !!! Les chaussures sont HS ! C'est dingue ... Merci pour le partage Marie, j'ai chaud rien que de regarder tes photos ;o) Des Bisous et merci pour ta participation

    RépondreSupprimer
  10. Oups... le pompes !!!! C'est de la terre d'ocre qu'il y a chez toi ! Bel exploit !

    RépondreSupprimer
  11. Eh bé !!! Le parcours du combattant presque !!! Tu sais Marie qu'au CRPE (il y a quelques années), c'était une épreuve notée. Oui, oui c'est du sport !!!
    GROS BECS.

    RépondreSupprimer
  12. Waouhhh ça doit être vraiment un régal!

    Bravo à vous! Et merci pour les photos

    RépondreSupprimer
  13. C'est génial de faire une CO chez toi...Bonne journée...

    RépondreSupprimer
  14. Je suis de retour pour regarder de nouveau tes photos.TU sais si je dois partir pour Paris je pense que je prendrai une boussole car je doute d'yarriver.
    Cette journée devait être magique je pense!!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  15. Bravo...je suis admirative parce que je ne m'en sens pas capable !
    Merci pour les photos.

    RépondreSupprimer
  16. Avec un petit bonjour, un néologisme ? Japonothèque, chinothèque... Marieothèque ?? On peut inventer ce qu'on veut au final et c'est bien.

    Je te souhaite une bonne... soirée ;)

    RépondreSupprimer
  17. Waouh ! quelle " ambiance de la brousse " !!!
    j'espère que vous aviez prévu suffisament d'H2O pour ce CO !!

    RépondreSupprimer
  18. Bravo, vraiment! Je suis pleine d'admiration devant un tel exploit. Je serais bien incapable d'en faire autant surtout s'il fait très chaud!

    RépondreSupprimer
  19. Je viens te dire bonjour je dois repartir bisou

    RépondreSupprimer
  20. Un coucou en passant Marie ;o) Tu vas bien ? Pas remise de cette course ou quoi ? Bisous

    RépondreSupprimer
  21. tu veux un scOOp?
    et bien je suis zérO en C.O.
    tOtalement incapable... arghh... maudite boussOle qui bOuge sans cesse...
    je rpéfère mon iphOne... mais chuttt...

    RépondreSupprimer
  22. c'est fou, c'est la qu'on realise vraiment que la NC fut collee a l'Australie ! enfin j'imagine tectoniquement. j'ai des photos quasi identiques... et cette terre rouge...

    sandrine

    RépondreSupprimer